Evvivaaa ! par Cathy Venturelli, Formatrice en Croissance Evolutive

Pour et Vers Une Meilleure Approche Globale de la Personne

Evvivaaa ! par Cathy Venturelli, Formatrice en Croissance Evolutive - Pour et Vers Une Meilleure Approche Globale de la Personne

Phytothérapie et Sexualité : Solutions (3/3)

Phytothérapie et Sexualité : Solutions (3/3)

 

 

  • Coriandre

    • Les Grecs préparaient la coriandre sous la forme d’un « vin d’amour »
    • Les graines broyées avaient des vertus stimulantes, elles rendaient les vins capiteux
    • On pouvait aussi utiliser les huiles essentielles de la coriandre :
      • considérées comme un stimulant érotique féminin
      • mais qu’on pouvait aussi prescrire dans le cas de troubles :
        • comme la migraine
        • dans les phases de fatigue, d’abattement
        • grâce à ses vertus dynamisantes
    • Cette épice euphorisante, qui « fait tourner la tête », est à rapprocher du cumin, utilisé comme aphrodisiaque dans la médecine ayurvédique
    • On sait qu’il agit sur la libre circulation du sang :
      • qu’il le rend plus fluide
      • le raffine
      • élimine ses toxines
    • Il a une action sur la dilatation des vaisseaux, chez l’homme comme chez la femme
    • Il détend le corps des deux partenaires, sans diminuer leur désir, et les rend plus perméables l’un à l’autre, plus disponibles
    • Sa puissance aphrodisiaque est en même temps un rééquilibrant nerveux, qui élimine le stress
    • On cueillait la coriandre dans les « jardins d’amour » du 18ème siècle, où il représentait le désir

 

 

  • Safran

    • Le safran était utilisé dans la mythologie grecque par Zeus comme stimulant érotique
    • Les Grecs croyaient que cette plante servait surtout à éveiller les sens de la femme
    • C’est une substance :
      • odorante
      • évocatrice
      • qui peut exciter l’imagination
    • On l’utilise broyée, au-dessus d’un plat, d’une préparation culinaire
    • En Inde, elle existe sous forme de crème dont on s’enduit le corps
    • On peut mêler le safran à la nourriture, en petites quantités, pour son pouvoir aromatique
    • Ou l’employer sous la forme :
      • d’huiles essentielles
      • pommades
      • onguents
    • Il est aussi utilisé comme colorant naturel pour les vêtements au Moyen-Orient

 

 

  • Mandragore

    • Cette plante mythique, connue dans tous les pays qui bordent la Méditerranée, considérée comme une panacée, était au Moyen Age une boisson sorcière, un puissant philtre d’amour
    • Sa racine ressemble à un corps humain mâle et femelle qui évoque :
      • l’androgynat
      • la réalisation amoureuse
    • Pourtant, il ne s’agit pas seulement d’un symbole suggestif, à cause de la forme des racines
    • La racine de mandragore contient :
      • des substances actives
      • des alcaloïdes
      • dont les effets physiologiques ont été démontrés
    • Ils agissent comme :
      • stimulants érotiques, sensoriels
      • et en même temps lèvent les inhibitions
    • A haute dose, les tisanes de mandragore, ou les morceaux de racines mâchés, peuvent devenir toxiques

 

 

  • Ginseng

    • C’est la plante aphrodisiaque qui fait rêver
    • Elle a sa mythologie, son mystère, et en même temps ses vertus actives
    • Les fameuses propriétés stimulantes présentes dans la racine sous la forme de glycosides
    • Permettent un production d’énergie inhabituelle, maintenant ainsi l’érection de l’homme
    • La femme ressent les effets de la plante comme un feu intérieur, se diffusant jusque sur le dessus de la peau
    • Une sorte d’extra sensibilité du corps
    • La racine de ginseng peut être additionnée à d’autres plantes et son effet s’en trouve multiplié
    • Elle est toutefois toxique à très hautes doses
    • Les Chinois et les Tibétains des hauts plateaux connaissaient depuis longtemps ses vertus :
      • car si elle stimule l’organisme
      • elle protège aussi le corps
      • lui faisant de cette façon comme un bouclier immunitaire
    • Le ginseng fait le travail de nombreux anticorps
    • C’est pour cela qu’il est réputé à la fois :
      • comme plante aphrodisiaque
      • comme plante de santé, de longévité

 

Si vous voulez approfondir le sujet, je vous conseille de lire ces 2 livres :

« La Vérité sur les plantes aphrodisiaques »

de Olivier de la Roque et Rachel Frély de la Roque – Librairie Médicis

ainsi que

« L’Herbier Erotique : Histoires et légendes des plantes aphrodisiaques »

de Bernard Bertrand

aux éditions Plume de Carotte

(plus pour néophytes celui-ci et à lire à deux sans modération ;-))

Bien amicalement,

Cathy Venturelli

venturelli baronville and co

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (6 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)
Phytothérapie et Sexualité : Solutions (3/3), 10.0 out of 10 based on 6 ratings
Mot-Clé : couple, plantes, sexualité