Evvivaaa ! par Cathy Venturelli, Formatrice en Croissance Evolutive

Pour et Vers Une Meilleure Approche Globale de la Personne

Evvivaaa ! par Cathy Venturelli, Formatrice en Croissance Evolutive - Pour et Vers Une Meilleure Approche Globale de la Personne

Dénutrition de la Personne Agée : Prise en Charge – 3/3

 

Dénutrition de la Personne Agée : Prise en Charge

Face à une dénutrition confirmée, le médecin traitant, les professionnels, les aidants disposent de plusieurs moyens d’action, gradués selon l’importance de cette dénutrition .

  • L’idéal est de la prendre en charge le plus précocement possible.
  • L’objectif sera de :
    • restaurer l’état nutritionnel de la personne âgée
    • tenter de revenir à une alimentation normale.

 

Prendre en charge les facteurs de risque de la dénutrition et leur correction :

  • Mise en place d’une aide technique ou humaine pour les repas
  • Réalisation de soins bucco-dentaires :
    • nettoyage quotidien des dents et appareils dentaires
    • traitement des pathologies :
      • caries
      • parodontites
      • aphtes…
  • Réévaluation du traitement médicamenteux :
    • réduire autant que possible le nombre de médicaments
    • éviter les médicaments modifiant le goût
  • Traitement de toute pathologie qui entraîne une anorexie (=> absence appétit)

Informer la personne âgée ou son aidant avec des conseils diététiques

  • manger plus lentement
  • mastiquer
  • fractionner en petits repas
  • rehausser les saveurs
  • varier les repas…

 

Proposer à la personne dénutrie d’une alimentation enrichie par des produits energétiques et protidiques :

  • beurre
  • jambon
  • crème fraîche
  • oeufs
  • fromage râpé

Le médecin traitant pourra également prescrire des compléments oraux (CNO) associés à une alimentation enrichie mais seulement en cas d’échec de l’alimentation enrichie et des conseils diététiques.

Enfin pour les dénutritions les plus sévères, on peut avoir recours temporairement à une alimentation orale par une sonde nasogastrique.

Le rapport bénéfice risque de cette technique d’alimentation est  à apprécier et à discuter avec la personne âgée et/ ou sa famille, et avec les professionnels.

Là également, il faut une prescription médicale du médecin.

 

Favoriser l’activité physique en définissant des objectifs réalistes et raisonnables et envisager l’intervention d’un kinésithérapeute

Cette prise en charge peut améliorer l’efficacité de la prise en charge nutritionnelle de la personne âgée.

L’activité physique :

  • augmente l’appétit, donc les apports nutritionnels,
  • favorise l’autonomie. 

L’objectif de cette prise en charge globale sera :

  • dans un premier temps :
    • l’arrêt de la perte de poids
  • dans un second temps :
    • la reprise progressive du poids perdu.


Bien Amicalement,

Muriel BRENDEL

venturelli baronville and co

Voilà, nous espérons que cela vous a éclairé un peu (ou plus) sur le sujet,

l’équipe tenait à remercier Muriel tout particulièrement

pour sa rédaction, son travail, ses recherches

ainsi que le partage de ses expériences professionnelles.

M E R C I  M U R I E L   :-)

Dites-nous !

Qu’en pensez-vous ? Cela vous a-t-il aidé ?

Quels sujets aimeriez-vous que l’on débate ici par rapport aux personnes âgées ?

Autant vous faire plaisir ;-)

C’est le but après tout !

Communiquez-nous vos envies, vos besoins, vos attentes…

afin que nous puissions vous apporter le soutien nécessaire ;-)

A tout bientôt !

L’Equipe d’Approche Globale de la Personne

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (6 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +8 (from 8 votes)
Dénutrition de la Personne Agée : Prise en Charge - 3/3, 10.0 out of 10 based on 6 ratings